« Dans ma carrière, longue déjà, j’ai vu partir beaucoup de copains, lui c’était spécial ». Après deux heures de direct en hommage à Johnny, Michel Drucker n’a pas pu retenir ses larmes.




Source

Commentaires

commentaires