Attaquée parce qu’elle a fait une FIV, Chrissy Teigen rétorque avec humour – Elle.fr


Le top américain Chrissy Teigen ne compte pas se laisser faire. Et elle a bien compris que, parfois, l’humour reste la meilleure des réponses. Sur Twitter, l’épouse de John Legend a en effet expliqué le 20 juin dernier que la clinique où elle avait réalisé une FIV (Fécondation in vitro) lui demandait ce qu’elle comptait faire des embryons congelés. Les conserver encore, en payant ce service, les donner à une autre femme, ou les détruire ? « C’est fou, comment mes embryons peuvent-ils être endettés avant même qu’ils soient nés ? », s’exclame Chrissy dans un premier tweet. Avant d’ajouter : « Payez votre loyer, embryons ! »
 

 
Un internaute interpelle alors Chrissy Teigen : « Pourquoi est-ce que tu utiliserais un embryon ? Tu ne peux pas concevoir naturellement ? » Chrissy joue alors la carte de l’humour et lui rétorque : « Oh waouh je ne savais pas qu’on pouvait (faire un enfant) naturellement. J’aurais économisé un tas d’argent si j’avais su. »

 « J’ai essayé d’avoir un enfant pendant neuf ans. »

 
En octobre 2016, alors qu’elle venait d’annoncer sa grossesse, des internautes pas très charmants la sommaient déjà de s’expliquer sur le fait qu’elle était en couple depuis un moment et qu’elle n’avait pas encore d’enfant. Cette fameuse pression que rencontrent un jour ou l’autre les femmes qui ne sont pas encore mères et doivent d’un coup se justifier devant la terre entière. En janvier dernier, une internaute lui demandait une fois encore pourquoi elle avait choisi de faire une FIV… Ce à quoi le top avait rétorqué  : « J’ai essayé pendant neuf ans. Si vous avez autre chose à me faire remarquer, allez-y ! » Chrissy Teigen n’hésite ainsi pas à recadrer celles et ceux qui la jugent. Parce qu’elle en a marre de la pression qu’on met aux femmes en toutes occasions. D’ailleurs, elle n’hésite pas à déculpabiliser les jeunes mamans en racontant ses galères, et rien que pour cela, on l’aime beaucoup !
 

ELLE



Source

Commentaires

commentaires