Clooney-Beyonc̩ : la guerre des jumeaux РElle.fr



Quatre bébés de quatre people quatre étoiles, c’est du jamais-vu et c’est imminent ! Décryptage de deux styles de « Famous parents »…

D’un côté, Beyoncé, c’est la grossesse assumée, glorieuse, quasi hégémonique : pas un jour sans post Instagram d’un ventre de plus en plus magistral sous des voiles de plus en plus transparents. De l’autre côté, chez Amal Clooney, c’est « business as usual ». Plus une photo depuis fin mars, l’avocate d’affaires, qui semblait enceinte d’un pamplemousse la dernière fois qu’on l’a vue, n’a rien fait pour soutenir le commerce de vêtements pour futures mamans en Grande-Bretagne, et d’ailleurs, à quoi bon, puisque les boutiques vintage regorgent de robes Dior Couture à taille haute ? On y pensera à notre prochaine grossesse multiple, promis.

Du côté du Berkshire, on prétend vouloir se passer de nanny. La maman d’Amal donnera un coup de main aux jeunes parents, un point c’est tout… Pour des jumeaux, de quoi se taper sur les cuisses, mais les Clooney débutent dans la carrière, rendez-vous dans trois mois ! Rien de tout ça chez les Carter-Knowles qui, en parents aguerris, ont déjà réservé tout un squad de nounous. Et entamé des « travaux d’amélioration » de leur maison à hauteur de 500 000 dollars (traduire d’insonorisation de la nursery ?). Ce qu’ils ont déjà compris et que les Clooney s’apprêtent à découvrir, c’est que plus qu’une guerre des jumeaux, c’est une guerre des heures de sommeil qui va commencer. On leur souhaite, à tous les huit, tout le bonheur du monde et on attend avec fébrilité les premières photos sur Instagram. Alors, Beyoncé, un bébé looké à chaque sein, ou Amal, poussant la Yoyo en robe d’avocate ? Les paris sont ouverts.

ELLE



Source

Commentaires

commentaires