J’ai essayé de devenir une influenceuse cet été et voici ce qu’il s’est passé – Elle.fr



Règle n°1: Tu exposeras ton goûter

L’idée est de prendre son goûter en photo avec un fond flou qui respire les vacances.
Je repère le marchand de glace sur la plage, fais la queue sur le sable brûlant. Exigeante sur la qualité de ma photo, je demande au glacier de recommencer la forme de ma boule de glace, au troisième essai c’est parfait. Mais c’était sans compter les 33 degrés, ressentis 46. Je n’ai même pas fini d’aligner le bas de mon cornet avec les mats des voiliers à l’horizon que la moitié de la crème glacé est déjà sur ma main.

Règle n°2 : Tu shooteras son attirail de plage

Pas de vacances réussies sans prendre le contenu de son panier en osier.
Sauf que moi, dans mon panier il y a : un livre qui a pu être un jour présentable mais c’était avant les trois lectures au bord de la piscine, cinq à la mer et une nuit oubliée au fond du jardin, ma crème solaire de grande surface, un sac de congélation pour garder au sec mon portable, mes écouteurs et mon argent. J’ai eu beau disposer de manière harmonieuse et réfléchie tous ces éléments, rien à faire. Sur la serviette Le Monde de Nemo que l’on m’a prêtée, ça ne rend pas pareil. Mais connaissez-vous quelqu’un dans la vraie vie qui parte à la plage avec le Libé, son parfum Dytique, son passeport et une fouta repassée ?

Règle n°3 : Tu poseras sur une bouée

C’est le carton de l’été dernier donc cette année, je me prépare, je passe chez Colette, lâche honteusement l’équivalent d’un quart de SMIC pour obtenir le sésame en plastique. Je suis prête. Des que j’aurai trouvé une pompe pour gonfler ce qui me permettra d’éblouir les réseaux sociaux. Après 20 minutes pour monter à l’abordage de ce cygne géant, 10 pour avoir l’air confortablement assise sans poser mes cuisses… me voilà en train de ramer avec les mains, car oui la photo ne peut être prise que du côté gauche de la piscine sinon l’ombre de mon photographe apparaît. Je me dis que je l’ai peut-être un peu trop gonflé; je ne touche pas l’eau, je commence à avoir chaud, très chaud et rien pour me rafraîchir. Sur une échelle de l’élégance de 0 à 10, je pense être à -2, mon photographe doit d’ailleurs être d’accord avec moi, il est parti faire une partie de pétanque.

Règle n°4: Tu montreras ta liberté

Il est important de rappeler à ses followers le bonheur de se sentir libéré de toutes contraintes liées à la vie citadine de tous les jours.
Je me dis que le champ de tournesols derrière la maison mettra bien en avant ma communion avec la nature. Je m’y vois déjà, sautant et levant les bras entourée par ces milliers de fleurs jaunes tel un petit soleil rayonnant de bonheur. J’avais oublié le facteur insectes. Traversant la quatrième rangée de fleurs, je passe en apnée de peur d’avaler une abeille, qu’elle me pique à la gorge, que je gonfle et que.. Je stoppe mon imagination débordante. Je tente quand même la photo. Je sais dès à présent que retranscrire l’angoisse est un talent chez moi.

Règle n°5 : Ta vie ne sera que douceur

Rien de mieux qu’une couette négligemment ouverte, un volet laissant apercevoir un paysage idyllique, une nuisette tombant sur une épaule. Voilà le genre de réveils (visuels) que l’on vend en vacances.
Je suis censée me réveiller telle Cendrillon, heureuse de cette journée rythmée par le soleil. Sauf que moi niveau sommeil, je suis restée à l’adolescence, j’ai BESOIN de dormir. Dans ma chambre il fait 1000 degrés, rapport au soleil qui tape depuis 7h du matin sur le-dit volet. La couette, pour être honnête, depuis mon arrivée est à l’autre bout de la chambre en boule sur une chaise. Et je ne vous parle pas de ma nuisette qui s’est magiquement transformée en tee-shirt. 

Alors que je tente de prendre en photo, debout sur ma chaise la tomate-burrata du midi en empruntant l’iPhone d’une copine pour avoir « l’effet flou ». Je me rends à l’évidence, je ne suis pas faite pour ça. La tomate j’ai bien plus envie de la manger que de la poster. Et si je profitais un peu plus des vacances avec mes yeux (et mon estomac) ? Je décide de laisser mon portable dans ma chambre. Je suis sûre que mes copines pourront me filmer au ralenti en train de plonger dans la piscine, enfin j’espère.

ELLE



Source

Commentaires

commentaires