La fin du sexisme, c’est (décidément) pas gagné ! – Elle.fr



Certes, l’Assemblée nationale compte pour la première fois 223 députées, du jamais vu ! Quelle déception toutefois de ne pas voir une femme accéder au Perchoir – c’est François de Rugy qui a été choisi par ses pairs mardi – et de constater que les sept présidents des groupes de l’hémicycle sont également… des hommes ! Mais, ce qui nous agace vraiment aujourd’hui, c’est une petite remarque du député LR des Français à l’étranger, Meyer Habib, interviewé par le journaliste Hugo Clément de l’émission « Quotidien ». Quand le journaliste lui demande à côté de qui il siègera à l’Assemblée, celui-ci répond qu’il aimerait être assis à côté d’une « jolie fille ». Non, mais vraiment ?
 

 Sifflets, caquètements et autres réjouissances

 
Certain(e)s diront encore qu’il s’agit d’une blague un peu lourde, d’une simple vanne, et qu’on prend tout (trop) au sérieux. Mais, en vrai, ce sexisme (ordinaire, justement) devient un peu répétitif. On pense à Cécile Duflot sifflée quand elle portait sa robe à fleurs, aux caquètements adressés à Véronique Massonneau quand elle prenait la parole, et à toutes ces députées qui un jour ont vécu ce sexisme dans l’hémicycle. Et elles sont nombreuses. Alors, on l’espère, on vous le demande, Messieurs, soyez à la hauteur de cette nouvelle « promo ».

 

ELLE



Source

Commentaires

commentaires