Le soutien-gorge adhésif : une tendance Instagram dangereuse pour la santé ? – Elle.fr



Popularisé sur Instagram, le soutien-gorge adhésif fait des ravages, y compris sur le corps de certaines consommatrices…

Il fallait s’en douter, un soutien-gorge promettant un effet push-up sans toutefois la contrainte ni des bretelles ni des accroches dans le dos : c’était trop beau pour être vrai. Une consommatrice américaine l’a malheureusement appris à ses dépens. Séduite par les nombreuses vidéos publicitaires très alléchantes publiées régulièrement sur Instagram avant l’été, une jeune femme prénommée Jami Catherine Moran Jessop a acheté un soutien-gorge adhésif sur Amazon. Quelques jours plus tard, furieuse et endolorie, elle faisait un compte rendu des plus inquiétants sur Facebook et a inclus dans sa publication plusieurs photos de sa poitrine meurtrie. Sur les réseaux sociaux, Jami Catherine Moran Jessop s’est épanchée. « Je n’ai jamais eu aussi mal de ma vie. Le soutien-gorge que vous voyez m’a fait ceci, » a-t-elle déclaré au sujet des brûlures et cloques visibles sur les photos.

Depuis la publication de Jami Catherine Moran Jessop, plusieurs autres consommatrices ont apporté des témoignages similaires. L’une d’entre elles déclarant qu’il lui avait fallu pas moins de 45 minutes pour se débarrasser du soutien-gorge! 

Le soutien-gorge, qui est censé offrir aux jeunes femmes un décolleté très sexy tout en leur permettant de porter des dos nus, avait été mis en avant par plusieurs stars sur le réseau social y compris par Amber Rose qui avait récemment publié une vidéo d’elle-même sur Instagram en train de tester l’un de ces fameux soutiens-gorge. 

ELLE



Source

Commentaires

commentaires