Un bébé accroché à l’escalier : la photo qui va vous faire halluciner – Elle.fr



Il est en haut d’une échelle. Sur le rebord d’un pont. Accroché à la rambarde des escaliers. Des clichés qui donnent des sueurs froides à n’importe quel parent. Que fait ce bébé si près d’une casserole brûlante, un couteau à la main ?
 

Autumn walks

Une publication partagée par Stephen Crowley (@steecrowley) le

 
Stop, on arrête tout, ne criez pas à la maltraitance, on en est très loin. L’héroïne de ces clichés désopilants s’appelle Hannah et rassurez-vous, elle va bien. Son père, Stephen Crowley, est juste accro à Photoshop et possède un formidable sens de l’humour. On vous explique pourquoi. Hannah a passé six mois à l’hôpital : « Avec de la chimio et une transplantation de moelle osseuse de dernière minute, on l’a sauvée », a confié son père au « New Yorker ». « Notre famille ne pouvait pas la voir à cause des conditions d’isolement. Ils demandaient des images tout le temps pour voir comment elle allait. J’ai commencé à faire ça », a confié ce designer dublinois dans un mail à « Rue 89 » qui a repéré cette jolie histoire.
 

« Il reste énormément de monde pour prendre ces images au sérieux et se ruer dans les commentaires pour dire quel père désastreux je suis. »

Des clichés retouchés qui propulsent le bébé dans des situations qui font parfois écarquiller les yeux. Avant d’éclater de rire. Enfin, c’est notre cas. « La majorité des gens comprend que ce sont des images truquées, mais il reste énormément de monde pour prendre ces images au sérieux, ne pas lire l’histoire à côté et se ruer dans les commentaires pour dire quel père désastreux je suis », a précisé Stephen Crowley à « Rue 89 ». Sur Reddit par exemple, les commentaires sont parfois loin d’être tendres. Sauf qu’au-delà de l’image, il y a (forcément) un message : publier ces photos c’est réussir à injecter un peu d’humour dans des moments pas forcément marrants. Et c’est prévenir aussi : « les photos peuvent être publiées par la presse si en échange un lien vers le don de moelle osseuse est quelque part dans l’article. Dans ce cas-là, ça vaut le coup parce qu’Hannah ne serait pas là sans donneur », rappelle Stephen Crowley à « Rue 89 ». Vous savez ce qu’il vous reste à faire ? Allez, on clique juste ici.

Getting some air

Une publication partagée par Stephen Crowley (@steecrowley) le

 

ELLE



Source

Commentaires

commentaires