La Coupe du monde bat son plein. Une belle fête, mais aussi l’occasion de s’interroger sur les modèles trop souvent véhiculés par le foot : violence, misogynie, racisme…




Source

Commentaires

commentaires