Céline Dion : les raisons de son incroyable métamorphose – Elle.fr



Céline Dion n’a pas fini de nous surprendre. A 49 ans la chanteuse canadienne n’a jamais été aussi belle ni aussi entreprenante. Actuellement en tournée en Europe, Céline Dion enchaîne les concerts enflammés, les interviews à coeur ouvert et les shootings sexy pour les plus grands magazines partout dans le monde. Pas plus tard que la semaine dernière, l’artiste a été jusqu’à poser nue pour l’édition américaine de « Vogue ». Une façon de montrer son indépendance et sa soif de vie inégalées. 

Here’s a little naked fact to ponder while Celine Dion changes looks between shows: for the past five years she has worn haute couture near exclusively for her own performances (in Las Vegas and on her current « mini-tour » of Europe). She performs a minimum two hours a night, five or six nights a week, dancing and curtseying and generally gesticulating sans abandon, in handmade, hand-beaded delicacies designed solely to walk a catwalk or a carpet (and often with handlers). For Celine’s orders, the houses send teams to Nevada for typically three fittings, before the garments are ultimately finished in her local, private atelier. Armani Prive, Schiaparelli, Giambattista Valli, Versace…only a partial list. Everyone, basically. In Vegas, Velcro panels are added to allow for her ribcage to expand or for a quick outfit change. Micro straps of elasticized chiffon prevent a slit from becoming a sloppy situation mid-squat. Shoes—always heels, never platforms—are ordered one size smaller (she is normally a 38) and refitted with metal shanks. Says Celine, « We have to make haute couture industrial. » And, more enigmatically: « The clothes follow me; I do not follow the clothes. » Which is to say: the haute couture, with all its fragility and handcraft, has to perform professionally for Ms. Dion. And privately as well. Years ago, Celine bought a classic little black dress from the Christian Dior atelier when the house was overseen by John Galliano. It is simple, falling to mid calf, and narrow as can be with just a hint of stretch. It requires a minimum of jewelry, a statement bracelet or perhaps one of the major diamond rings she designed with her late husband Rene Angelil: two pear cuts set in a wide pave band, or two hearts of diamond and emerald abstractly interlocking, on a cushion of yet more diamonds. This LBD forces you to walk one foot in front of the other. This is a dress Celine knows well and clearly loves, the simplest evocation of the private luxury of couture and the total antithesis of the red carpet hoopla that attends the union of fashion and celebrity. It is also the dress she wore to Rene’s funeral. #CelineTakesCouture Photo by @sophfei.

A post shared by Vogue (@voguemagazine) on

Elle explose dans tous les sens du terme

Question look, Céline Dion apparaît comme métamorphosée. Depuis un an déjà, la canadienne est épaulée au quotidien par le styliste Law Roach et sa garde-robe a changé de manière drastique en conséquence. Modeuse invétérée, Céline Dion ne résiste pas à l’attrait d’un sac griffé ou une paire de stilettos vertigineux. La star explore et expérimente. Céline Dion ose tout ou presque et le résultat est bluffant.

C’est l’auteure de la biographie « Céline et René, un amour invincible », Elisabeth Raynaud qui a fourni quelques explications éclairées quant aux raisons qui ont poussé Céline Dion à retravailler son image avec autant de soin. Des propos publiés par le magazine « Télé Star ». « Maintenant, c’est René-Charles le curseur. La raison fondamentale de son changement, c’est de plaire à son fils et à une génération plus jeune. On oublie que Céline Dion a énormément œuvré pour devenir la star qu’elle est aujourd’hui. Aujourd’hui, elle travaille sa jeunesse », explique la biographe. En effet, depuis le décès tragique de son mari René Angélil l’an dernier, Céline Dion semble déterminée à rester forte pour ses trois enfants tout en explorant une partie d’elle-même inconnue jusqu’à présent. Elisabeth Raynaud ajoute : « Cette année, elle est dans l’épanouissement d’elle-même. Elle explose dans tous les sens du terme. Jusqu’ici, elle était sexy dans la limite du cadre indiqué par son époux. »

ELLE



Source

Commentaires

commentaires