Comment ce mannequin a rendu le monosourcil cool – Elle.fr


Bien dessiné, à la libanaise, comme Kim Kardashian ou plutôt naturel et ébouriffé comme Taylor Hill, le sourcil à la cote. Depuis quelques années, on ose le porter épais et audacieux comme Cara Delevingne. Aucun doute, c’est aujourd’hui la partie du visage sur laquelle on mise le plus. Mais alors que la plupart d’entre nous passons du temps à épiler nos sourcils et à les maquiller pour qu’ils aient la forme parfaite, Sarah Costello en a décidé autrement. Ce mannequin de 19 ans qui travaille pour l’agence Ford a laissé tomber sa pince à épiler pour laisser fièrement son monosourcil, digne de celui de Frida Kahlo.

Elle assume sa beauté naturelle

XXXL

Une publication partagée par @scarlettcostello le

Originaire de New York, Sarah Costello raconte que son début de carrière dans le milieu de la mode n’a pas été un long fleuve tranquille. Dans un entretien à Teen Vogue, elle confiait : « Pendant quelques années, je les ai épilés à la cire pour le monde du mannequinat. J’ai commencé à me dire que j’étais mieux avec. Je pense vraiment qu’on est au top quand on suit ce qu’avaient prévu nos gènes. » La jeune fille casse les codes et assume sa beauté naturelle. De quoi décomplexer les femmes qui hésiteraient à laisser pousser leurs sourcils.

ELLE



Source

Commentaires

commentaires