Décès de Johnny Hallyday : « Johnny vivait à 2 à l'heure » – Elle.fr



Dans une interview accordée au « Parisien » Pierre Billon se souvient de « son frérot ». 

Depuis plusieurs semaines, le clan Hallyday se déchire jour après jour dans une intense guerre médiatique. Tout a commencé lorsque les enfants aînés du rockeur, Laura Smet et David Hallyday, ont découvert avoir été exclus du testament de leur père au profit de sa jeune veuve,  Laeticia Hallyday

Plutôt que de se ranger d’un côté ou de l’autre, comme beaucoup d’anciens proches de Johnny Hallyday l’ont fait au cours de ces derniers mois, l’un de ses amis de toujours, Pierre Billon, a préféré simplement se souvenir avec tendresse de « son frérot » dans les colonnes du « Parisien » cette semaine. « J’étais son ami, son frérot…Son absence est terrible, révèle le parolier. Lui, ses mots, ses petits messages, ses coups de téléphone. On voulait faire un restau ensemble, le Station Café, une sorte de Hard Rock Café, aux Invalides, mais les voisins ont eu peur des bikeurs ». 

Pierre Billon poursuit avec quelques souvenirs de soirées improbables passées avec Johnny. « Quand j’entends qu’il vivait à 200 à l’heure. Johnny vivait à deux à l’heure, affirme l’ancien producteur. On adorait se poser pour regarder des trucs affreux, les feuilletons du matin ou le téléshopping. Il avait la carte de crédit sur la table, prêt à commander. (Il prend la voix de Johnny)  » Laeticia, il y a un truc vachement bien là pour ramasser les miettes « ». Avec émotion, Pierre Billon dévoile que Johnny, toujours très attentif envers ses amis, lui avait envoyé un message la veille de sa mort simplement pour prendre des nouvelles. « Il m’a demandé si j’allais bien. Le monde à l’envers. Il m’en envoyait souvent. Je les ai tous gardés ». 

ELLE



Source

Commentaires

commentaires