Le souk Jacquemus lance la Fashion week parisienne – Elle.fr



Sous la voute immense du Petit Palais, c’est tout l’aréopage fash de Paris qui avait bravé les frimas pour venir applaudir le petit prince de la mode, et lancer du même coup la Fashion week de Paris. Simon Porte, l’autodidacte marseillais, qui a lancé sa première collection à 20 ans, était attendu. Des coulisses montaient des cris de femme, enthousiastes, alors que retentissaient les premiers accords de « Ya Rayah » de Rachid Taha.

Inspirées du souk, métissées, actuelles, les silhouettes fluides défilent gaiement dans une ambiance dansante. Dans le public, on se trémousse gentiment sous la valse des iPhones qui shootent  cette collection « week-end mood » qui donne des envies d’été indien. Maxi capelines et micro sacs, robes fendues lumineuses, couleurs sable, terre, safran, pantalons de cuir, robes pull au tombé parfait et fuseaux de laine doudou qui réchauffent sous les drapés élégants rehaussés de touches pop jaune, orange, bleu Majorelle. Le Maroc, Simon Porte aime s’y rendre après ses défilés.

« Cet hiver, je me suis encore perdu dans les souks. »

« J’aime le soleil, les fruits, les ronds, la vie, la poésie, Marseille et les années 80 », dit-il dans sa bio sur Instagram, où on le voit poser dans ce souk de Marrakech qui l’a inspiré. « Souvent, après un défilé, je pars au Maroc. Je fais de la moto. Je roule tellement que mes chemises, à la fin de la journée, sentent l’essence. Cet hiver, je me suis encore perdu dans les souks. Je n’avais qu’une envie : faire mon été prochain ici. Je suis rentré à Paris et j’en ai fait mon hiver ; ma collection d’hiver. Sans attendre. Mon hiver chaud. »  Un hiver chaud, c’est tout ce dont on avait besoin pour nous soulager de ces froid polaire. Pari réussi, et annonce surprise en fin de défilé : Jacquemus aura sa collection homme. On a hâte de croiser cet Homme Jacquemus.

ELLE



Source

Commentaires

commentaires