Mama, le dernier it-hôtel des Baléares signé Jacques Grange – Elle.fr



Des zelliges bleus et blancs, ocres, blancs et noirs, des tissus à fougères, à lilas Grand Siècle, un mobilier presque minimal, des plaids bruns, des plafonds traités à la majorquine avec poutres et peintures réalisées par l’artiste Roberto Bellantuono, un sol où se marient trois marbres blanc, noir et gris, et des œuvres d’artistes disséminées au fil des pièces : grandes photographies de François-Marie Banier (“Le noir” et “Le Sultan”), oeuvre murale de l’artiste plasticienne Eva Jospin, bouquet sculpture de David Rochline, aquarelles d’Hélène Dalloz-Bourguignon de son exposition “La Main verte”, peinture de Sean Scully…

Photo : thématique de printemps dans cette chambre où le tissu à fleurs “Palmyre” (Le Manach) des fauteuils s’accorde en toute harmonie au triptyque de la collection “La Main verte” d’Hélène Dalloz-Bourguignon (Galerie du Passage). Lampadaire (John Rosselli) et lampe à poser de Jacques Grange. A gauche, céramiques de Pol Chambost et, à droite, corbeille (The Conran Shop).

ELLE



Source

Commentaires

commentaires