Marlène Schiappa révèle avoir été victime d'une agression sexuelle "comme plein de femmes" – Elle.fr



« Je ne veux pas que mon combat pour l’égalité entre les femmes et les hommes apparaisse comme un combat personnel »

Cette semaine, « France Info » publiait une enquête réalisée par l’Institut Ifop pour la Fondation Jean-Jaurès et qui révélait que 43% des femmes interrogées affirmaient avoir subi des caresses ou des attouchements sexuels sans consentement et 12% déclaraient avoir été victimes de viol. Des chiffres alarmants qui révèlent l’ampleur du problème des violences sexuelles en France. Ce vendredi, dans les colonnes du « Parisien », Marlène Schiappa révèle à son tour avoir été victime d’une agression sexuelle « comme plein de femmes », déplore la secrétaire d’Etat à l’Egalité entre les femmes et les hommes. 

Dans ma tête, je me dis : ‘Ça y est, je vais y passer’

« J’ai eu droit à tout l’éventail. Ai-je été violée ? Je ne répondrai pas à cette question. Je n’ai pas envie de rentrer dans les détails. Je n’ai pas intérêt à raconter ce qui m’est arrivé à moi en particulier, au risque de déporter le sujet. Je ne veux pas que mon combat pour l’égalité entre les femmes et les hommes apparaisse comme un combat personnel », a expliqué Marlène Schiappa.

La jeune femme a ensuite raconté une agression subie dans le métro et révèle qu’on l’avait culpabilisée par la suite car elle lisait un magazine au moment des faits et n’était pas assez « vigilante ». « D’un coup, je suis tirée par deux mecs qui m’emmènent à l’abri des regards. L’un d’eux me plaque contre le mur et l’autre essaie de me déshabiller. Dans ma tête, je me dis : ‘Ça y est, je vais y passer.’ Je suis sidérée, mais je me souviens d’un conseil de mon père : ‘Si on t’agresse, donne un coup de genou entre les jambes pour te libérer.’ Je mets le coup de genou, je me dégage et sors du métro, se souvient Marlène Schiappa qui a ensuite appelé un ami proche. Et là, il me répond : ‘Mais pourquoi tu lis dans le métro ? Il faut être vigilante !’ Sur le moment,je m’en suis voulu, j’ai culpabilisé ». 

ELLE



Source

Commentaires

commentaires