Pour ou contre : le short cycliste en ville ? – Elle.fr



Oui, vous avez bien lu. On parle bien du cycliste porté par… les cyclistes. Et, parce que la mode n’a pas dit son dernier mot et compte bien nous désarmer encore longtemps, il quitte les pistes cyclables et les cols de montagne pour devenir une pièce phare du dressing des it-girls. Lubie WTF ou tendance cool ? Débat.

Pour, par Sarah Jobert, journaliste mode                 

Ok. Ce qui va suivre est à prendre avec de (très grandes) pincettes. Parce qu’imaginez-vous, ne serait-ce qu’une minute dans la peau de Kendall Jenner, Bella Hadid et autres belles plantes d’Instagram – avec un coach perso. Après une séance bien trop intensive d’abdos fessiers, évidemment que l’on aimerait montrer aux yeux du monde entier nos courbes sculptées et cuissots galbés. Avec un peu d’imagination et d’audace, le cycliste, aussi surnommé le scuba pant (joli nom, n’est-ce pas ?) s’impose comme une option sur le bitume, même loin du Tour de France. Vieux de plusieurs décennies et d’abord pensé pour les férus de vélo, ce cuissard est aujourd’hui apprécié au rang de pièce badass’ – aux côtés du Dr. Martens et autres réminiscences nineties. Bon à savoir : Lady Di en était amoureuse et les grandes maisons telles que Dolce & Gabbana, Dior ou Off-White avaient déjà opéré son retour la saison dernière. Silver, vitaminé ou légèrement pailleté, le cycliste d’apparat n’a jamais été aussi fastueux.

Contre, par Laura Isaaz, journaliste mode

Je vais être rapide. C’est non. Pour trois raisons simples. La première : on parle d’un vêtement hybride à mi-chemin entre un bermuda et un legging. La deuxième : même porté par Bella Hadid et Kendall Jenner, le cycliste a pour unique fonction de flinguer la silhouette (matière type collant qui moule tout (tout donc), la longueur qui coupe la jambe en deux, l’élastique qui serre le ventre…). La troisième : c’est moche.  Alors, les originales, retournez à vos bananes, vos claquettes-chaussettes et laissez le cycliste à sa place. Lance Amstrong ne vient pas voler vos fringues, lui.

ELLE



Source

Commentaires

commentaires