Pourquoi certains hommes vous attirent plus que d’autres ? On a la réponse – Elle.fr



Certains hommes vous plaisent plus que d’autres. Evidemment, c’est d’abord une question de goût : on préfère les bruns ou bien les blonds, les chauves ou bien les petits, les grands ou bien les guitaristes. Et puis, d’autres facteurs entrent en ligne de compte : selon notre vécu, nos expériences, nos failles aussi, notre cœur bat plus ou moins vite, plus ou moins fort. Mais force est de constater qu’être attirée par un homme ne s’explique pas vraiment et pas toujours. Combien de fois a-t-on dit : « Je ne sais même pas ce que je lui trouve » (et fallait voir le gars…) ?

S’il plaît à d’autres femmes, ça nous rassure

Et pourtant, une étude* publiée dans la revue Scientific Reports et menée par des chercheurs britanniques nous apprend que nous sommes plus facilement attirées par des hommes qui plaisent à d’autres femmes. D’où les fameux : « Je ne tombe que sur des mecs casés » (c’est l’histoire de la vie, comme dirait l’autre). Pour en arriver à cette conclusion, les experts ont demandé à des femmes d’évaluer des visages d’hommes une première fois. Puis une seconde fois avec les notes des autres femmes sous les yeux. Et ça a changé la donne. Tout ça s’explique : un homme convoité, ça rassure. S’il plait, alors tout de suite, il gagne des points dans notre esprit. C’est que le mec « vaut le coup ». Soudainement, on a de l’intérêt pour lui, alors que jusqu’ici, on s’en fichait pas mal. Mécanisme inconscient. Nous « copions ».

On adore les défis

Et c’est sans dire qu’un mec qui plaît, ça titille notre instinct de chasseuse. Soit il paraît inaccessible car d’autres nanas sont sur le coup, soit il l’est réellement parce que déjà maqué. Ce qui nous excite, c’est le défi. Une relation trop facile, c’est chiant. Dans le fond, on aime bien courir (et on s’épuise de vivre des « relations impossibles »). Freud ( le complexe d’Œdipe, tout ça), nous avait prévenues : enfant, on est amoureuse de papa, homme inaccessible par excellence. Résultat, lorsque l’on grandit, si on a fort besoin d’être aimée, regardée, on reproduit le schéma, toujours inconsciemment. On court après un homme inatteignable en espérant cette fois que ça fonctionne. Voilà, vous pourrez raconter ça pour briller en soirée, même si ça sort légèrement du cadre de l’étude.

*Human mate-choice copying is domain-general social learning, Scientific Reportsvolume 8, Article number: 1715 (2018) doi:10.1038/s41598-018-19770-8

ELLE



Source

Commentaires

commentaires