Serena Williams : nue et enceinte en couverture de Vanity Fair, elle est à couper le souffle – Elle.fr



Elle est l’une des plus grandes championnes de tennis de tous les temps. Enceinte, et comme Demi Moore en son temps, Serena Williams a posé nue en couverture de Vanity Fair, dont la couverture vient d’être dévoilée.

Longtemps, Serena Williams a été associée à sa sœur Venus, l’autre grande championne du tennis mondial. Formée très tôt à la balle jaune par un père qui n’avait jamais pratiqué le tennis, les sœurs Williams sont des légendes dans leur sport. Pourtant, au départ, cette famille peu aisée de Los Angeles cherchait surtout un moyen de gagner de l’argent. Richard Williams, le père, décide que ce sera le tennis. Alors qu’ils ont déjà cinq filles, la famille Williams s’agrandit avec Venus, puis Serena quinze mois plus tard, qui seront formées tout exprès sur les courts délabrés tout près de leur maison, que le père décide de squatter six heures par jour après s’être documenté dans des livres… 

Incroyable destin qui, on le sait, mènera les deux jeunes femme au sommet du sport mondial et américain, et en fera des symboles. Si Serena fut dans ses jeunes années atomisée par son aînée, c’est aujourd’hui elle qui règne sur le tennis féminin. Jusqu’à sa récente grossesse imprévue, comme elle le confie à nos confrères du Vanity Fair américain qui en ont fait le cover girl du mois d’août. Alors qu’elle se sentait malade une semaine avant l’Open d’Australie, et sur les conseils d’un amie, la jeune femme avait en effet fait un test de grossesse qui s’était révélé positif. Puis cinq autres, confirmant sa prochaine maternité. Nouvelle qu’elle s’est empressée d’apprendre à son fiancé depuis décembre, Alexis Ohanian, cofondateur de Reddit. Si cet événement inattendu fut un choc – Serena confie qu’elle comptait gagner son troisième Wimbledon –, le couple est aujourd’hui très heureux de l’arrivée prochaine du bébé. 

Fière de son corps de future maman, Serena Williams a dont choisi de poser pratiquement nue en couverture de Vanity Fair, photographiée par Annie Leibowitz comme Demi Moore en son temps.

 

Très amoureux de sa compagne, Alexis Ohanian a confié qu’elle le « rendait chaque jour meilleur » grâce aux valeurs qu’elle véhicule. Quant à Serena Williams, dont on connaît la pugnacité, elle l’annonce tout de go : pour elle, sa carrière n’est pas finie. La voir revenir l’année prochaine, à 35 ans, au sommet, on y croit. Et voilà qui ferait les pieds à un certain John Mc Enroe qui avançait avec condescendance que la grande championne ne serait guère mieux placée qu’à la 700e place sur le tournoi masculin. 

ELLE



Source

Commentaires

commentaires