Un homme acquitté après avoir eu des relations sexuelles avec une fillette de 11 ans – Elle.fr



« Une relation sexuelle entre un homme de 22 ans et une fillette de 11 ans est normalisée dans notre société »

Une honte. Ce mardi, un homme de trente ans a été acquitté par la cour d’assises de Seine-et-Marne alors qu’il avait eu une relation sexuelle avec une fillette de 11 ans. L’affaire a démarré en janvier 2010 quand la famille de la victime a découvert qu’elle était enceinte. La fillette n’avait jamais mentionné de son agression à son entourage auparavant. Les faits se sont déroulés un soir du mois d’aout 2009. La petite fille jouait avec sa cousine au pied d’un immeuble à Champs-sur-Marne lorsqu’un homme, alors âgé de 22 ans, lui a demandé de le suivre dans un parc et l’a pénétrée à même le sol. Quelques mois plus tard, la victime a accouché d’un petit garçon, aussitôt placé en famille d’accueil.

Il affirme qu’ils ont flirté

La famille de la victime a dû attendre le mois de juillet 2012 pour que l’homme, son agresseur, soit entendu par la justice. Lors de son audition, ce dernier a affirmé que la fillette lui avait menti sur son âge, chose que la victime nie de manière catégorique. L’avocat de la défense, Me Samir Mbarki explique : « Mon client a maintenu à l’audience que la plaignante lui a menti sur son âge. Il affirme qu’ils ont flirté ». Défense qui a suffi pour faire acquitter l’agresseur présumé.  

Dans les colonnes du « Parisien », la mère de la victime s’est déclarée dévastée par la décision de la justice. « Cet homme a détruit la vie de ma fille, qui est tombée dans son piège. Après le viol, elle avait été placée dans une famille car elle était enceinte, c’était pour éviter les contacts avec les voisins », a-t-elle confié avant de poursuivre: « Je pensais être soulagée par la justice mais ce verdict augmente mes angoisses. Les jurés, ce sont des parents aussi, quand même ? Ils voudraient qu’on prenne leur enfant dans la rue et qu’on couche avec ? » L’avocate de la victime, Me Laure Habeneck, s’est également exprimée au sujet du procès en disant : « Ma cliente est traumatisée (…) Il ressort de cette décision qu’une relation sexuelle entre un homme de 22 ans et une fillette de 11 ans est normalisée dans notre société ».

ELLE



Source

Commentaires

commentaires